Taxe d’habitation et taxe foncière : quelques lignes à éclaircir


Qui doit payer la taxe d’habitation et de la taxe foncière ? Qui peut bénéficier de l’exonération ? Nombreux d’entre nous posent ces questions et tentent d’avoir plus d’informations afin de mieux comprendre.

 

Qui doit payer la taxe d’habitation ?

Celui qui occupe le logement au 1er janvier de l’année d’imposition doit s’acquitter de la taxe d’habitation.Il peut donc s’agir du propriétaire, du locataire ou bien d’un occupant à titre gratuit.En tenant compte de sa situation familiale et financière, la taxe est établie au nom du locataire, en cas de location.

En revanche, les personnes qui ont un logement de fonction sont personnellement redevables de la taxe d’habitation, qu’ils occupent le logement à titre onéreux ou gratuit.Ainsi, vous êtes redevable de la taxe d’habitation, si au 1er janvier de l’année vous possédez une résidence secondaire ou que vous en louez une à l’année, même si vous n’êtes pas physiquement dans les lieux à cette date.

 

Qui doit payer la taxe foncière ?

Contrairement à la taxe d’habitation, c’est le propriétaire qui doit s’acquitter de la taxe foncière, que celui-ci soit une personne physique ou une personne morale. Ainsi, même si le logement est en location, le propriétaire demeure toujours redevable de la taxe foncière.

Dans certaines situations, il peut juste en récupérer le montant sur le locataire, particulièrement dans le cadre d’un bail commercial. En revanche, si la propriété d’un bien est démembrée, c’est à dire partagée entre un nu-propriétaire et un usufruitier, c’est l’usufruitier qui doit s’acquitter de la taxe foncière.

 

Qui peut bénéficier d’une exonération sur la taxe d’habitation ?

Les titulaires de l’allocation de solidarité aux personnes âgées, les bénéficiaires de l’allocation supplémentaire d’invalidité et l’allocation aux adultes handicapés sont les bénéficiaires d’une exonération sur la taxe d’habitation.

Les personnes de plus de 60 ans ayant des revenus modestes peuvent également bénéficier de cette exonération. Par ailleurs, sous certaines conditions, les veufs et les veuves,quel que soit leur âge, en sont également bénéficiaires.

 

Qui peut bénéficier d’une exonération sur la taxe foncière ?

La taxe foncière concerne les propriétaires de logements. Cela ne concerne donc pas les locataires. Toutefois,sous certaines conditions, certains propriétaires peuvent toujours bénéficier d’une exonération sur la taxe foncière pour leur résidence principale. C’est le cas des personnes âgées ou invalides ; les titulaires de l’allocation supplémentaire d’invalidité sans aucune condition de ressources ; les titulaires de l’Aspa sans aucune condition de ressources ; les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés sous réserve de condition de ressources ; les personnes âgées de plus de 75 ans aux revenus modestes.

Il est à noter que les constructions nouvelles sont exonérées de la taxe foncière pendant deux ans. Mais pour recevoir la part lui revenant, la commune peut déroger à cette règle. Par ailleurs, les logements achevés avant le 1er janvier 1989, sur décision des collectivités, peuvent également bénéficier d’une exonération temporaire de cinq ans en cas de travaux d’économies d’énergie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *