La SCPI, est-ce un bon placement ? 4


scpi-rendement

La SCPI ou société civile de placement immobilier a pour but de gérer exclusivement un patrimoine immobilier locatif. Les biens achetés peuvent être des bureaux, des appartements ou maisons, des commerces, des maisons de retraite, ou encore des entrepôts. Elle a été créée le 31 décembre 1970 par la loi n° 70-1300. A l’initiative de l’ASPIM, son statut juridique et fiscal a été régulièrement amélioré.

Dans ce type de placement, on investit dans l’immobilier via une société de gestion qui utilise ensuite cet argent pour investir dans des immeubles. Chaque investisseur détient donc une partie du patrimoine suivant le montant qu’il a investi. Aujourd’hui, on compte 157 SCPI, gérant un patrimoine valorisé à 29,96 milliards d’euros et auxquels 600 000 épargnants manifestent leur confiance.

SCPI de rendement et SCPI fiscale

 

On peut distinguer deux types de SCPI, à savoir : la SCPI de rendement et la SCPI fiscale.

  • La SCPI de rendement est un placement performant pour des revenus complémentaires. Elle permet de bénéficier d’une rentabilité performante. La SCPI de rendement investit en immobilier commercial tels que des commerces, des locaux commerciaux, des bureaux, des entrepôts ou bien des lots de copropriété en France et en Europe en fonction des opportunités. La performance de rendement se distingue entre le rendement versé issus des loyers générés par les locations des surfaces immobilières, et la revalorisation des parts. Pour la SCPI rendement, le taux de distribution sur valeur de marché moyen a été de 5,27%.
  • La SCPI fiscale bénéficie d’une défiscalisation dès 5000 euros d’investissement. Elle investit dans du logement qui bénéficient des dispositifs de défiscalisation existants tels que Malraux, Scellier, etc. En principe, elle achète de l’immobilier d’habitation neuve ou ancienne à réhabiliter destiné à la location aux particuliers. Ainsi, les investisseurs bénéficient d’une réduction d’impôts par rapport au montant investi dès l’année de souscription. Afin de bénéficier de l’avantage fiscal, il faut détenir des parts pour une durée minimum de 15 ans généralement et ce jusqu’à la dissolution de la SCPI. Outre l’avantage fiscal, les investissements dans une SCPI fiscal perçoivent aussi des bénéfices issus des revenus locatifs.

Les fonctionnements de la SCPI

 

La SCPI a pour objet de gérer un patrimoine immobilier locatif composé d’habitations, de bureaux ou de commerces. Les parts sont détenues par des associés percevant des loyers imposés comme des revenus fonciers. La SCPI classique est conçue afin de procurer un rendement, tandis que la SCPI fiscale permet de bénéficier des différents dispositifs de défiscalisation. Moyennant des frais de souscription de 6 à 14%¨et des frais de gestion de l’ordre de 5% par an, la SCPI permet d’accéder à des placements souvent hors de portée des particuliers. Il suffit ainsi de quelques milliers d’euros pour investir dans une SCPI. De plus, cela permet aux souscripteurs d’éviter les soucis de gestion liés aux placements immobiliers.

La SCPI est-elle un placement risqué ?

 

Avec des rendements dépassant encore souvent 5% en 2014, l’ investissement immobilier scpi reste un placement de choix pour les particuliers souhaitant investir dans l’immobilier. En effet, outre la réalisation des performances exceptionnelles, la SCPI offre aussi des rendements stables par rapport aux autres placements ayant vu soit la diminution des rendements, soit une forte volatilité. La SCPI présente, en effet, un des plus beaux profils de rendement-risque du moment. En 2014, les SCPI affichent une collecte nette record  de près de 3 milliards d’euros. Aujourd’hui, elle est présentée comme la martingale des placements. En revanche, il faut rester prudent dans ce genre de placement.

A retenir !
La crise économique contraint depuis quelques années, il est préférable de bien choisir sa SCPI. En effet, il vaut mieux éviter les SCPI dont le patrimoine est vieillissant et n’ayant pas engagé de travaux de rénovation depuis 5 à 10 ans car elles risquent de voir leurs revenus locatifs diminuer, entrainant ainsi un impact négatif sur les rendements.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “La SCPI, est-ce un bon placement ?