Réforme Fiscale : 5 mesures budgétaires qu’il faut savoir absolument


Pour le premier budget Macron, les députés ont adopté des mesures phares avec la suppression de l’ISF et la taxe de l’habitation, ou encore l’augmentation du carburant.En effet, de nombreuses mesures du premier budget Macron ont été adoptées en première lecture par les membres du parlement, même si tout n’est pas encore voté.

 

Le nouvel ISF avec la réforme Macron

La transformation de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en un impôt sur la fortune immobilière (IFI), est une des mesures phares du programme fiscal du président Emmanuel Macron.Dans cette nouvelle version d’ISF, seuls les biens immobiliers entreraient dans le patrimoine taxable. Avec l’IFI, on garde le même type de taxation annuelle du patrimoine que l’ISF avec les mêmes montants, mais les éléments taxables du patrimoine sont beaucoup moins nombreux.

Toutefois, cette réduction d’impôt sera plus ou moins favorable selon la part d’immobilier que comportent les gros patrimoines. En effet, plus votre patrimoine est composé d’immobilier et moins vous bénéficierez d’une réduction d’impôt.

 

La Flat Tax : le prélèvement forfaitaire unique de 30%

Les mesures qui touchent à la fiscalité du patrimoine et des placements sont entrées en vigueur depuis le 1er Janvier 2018, parmi lesquellesla flat tax de 30% sur les revenus du capital. Cependant, tous les produits ne sont pas concernés tels que le livret A, le livret d’épargne populaire, le livret jeune et le livret de développement durable et solidaire. En effet, ces derniers conservent leur exonération actuelle.

En revanche, ceux qui sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou au prélèvement libératoire sont touchés par cette réforme, à savoir : le livret B, les comptes à terme, les livrets et plans d’épargne, les revenus des actions, l’assurance vie. L’objectif principal du Flat Tax est d’harmoniser et de simplifier la taxation de l’ensemble de ces revenus.Toutefois, dans la plupart des cas, les contribuables pourront choisir de rester imposés au barème si cela leur est plus avantageux.

 

Prolongation du CITE jusqu’au 31 décembre 2018

A compter de l’année 2019, le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) sera transformé en un mécanisme de prime. Le CITE permet de bénéficier n bonus de 30% aux dépenses d’économie d’énergie effectuées dans la résidence principale. Il est prolongé jusqu’au 31 décembre 2018, toutefois le champ de dépenses éligibles au dispositif est restreint et le taux de l’avantage fiscal baisse de moitié pour certains travaux.

 

Suppression de la taxe d’habitation

Pour 80% des contribuables, la taxe d’habitation sera supprimée sur les trois années à venir. Les contribuables ne disposant pas de plus de 30.000 euros de revenus annuels, pour une personne seule, soit environ 2.500 euros de revenu réel imposable par mois, bénéficieront de cette exonération.

 

La hausse des carburants

Avec une hausse programmée du prix du litre d’essence de 15 centimes d’ici 2022 et celui du gazole de 31 centimes, les carburants fossiles ne sont plus les bienvenus sur nos routes et dans nos voitures.La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques sera aussi touchée par une augmentation de la contribution carbone du carburant. Afin de s’aligner sur la fiscalité de l’essence, il y aura aussi une hausse de 2,6 centimes par litre de gazole chaque année pendant quatre ans.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *