Prix immobilier : à retenir avant un achat !


prix-immobilier

Acheter un logement neuf peut être un excellent choix par rapport à la location. En effet, de plus en plus de gens prennent cette alternative car nombreux sont ceux qui préfèrent être propriétaires des lieux, tout simplement. Puis, il s’agit aussi d’un investissement rapportant une plus value sur le long terme lors de la revente selon le prix du metre carré. L’achat d’un appartement neuf est un beau projet, toutefois ce n’est pas aussi facile que l’achat d’un appartement ancien. En effet, lorsqu’on achète dans le neuf, il est plus judicieux d’être prudent.

Ce qu’il faut savoir en achetant un appartement neuf

Tout d’abord, il est à noter que la copropriété permet au propriétaire d’avoir un appartement, mais pas la terre sur laquelle il réside. De plus, en achetant un appartement, vous avez certains engagements tels  les dépenses pour les frais commun d’entretien des lieux.

En règle générale, la gérance des appartements est réservée à l’association des propriétaires.  Les propriétaires de condominium peuvent faire des rénovations à l’intérieur de l’unité, mais rarement à l’extérieur. Il est alors judicieux de bien vérifier ces aspects lors de la signature du contrat de vente afin de vous assurer de vos droits si vous avez l’intention de retaper l’appartement.

Acheter du neuf : les critères à savoirs

L’achat d’un appartement neuf se fait comme l’achat d’une maison de campagne, cependant, il y a plusieurs points qui les diffèrent :

  • Comme les terres se font de plus en plus rares, les promoteurs s’efforcent de condenser les habitats sur des zones plus restreintes. Par conséquent, on dispose d’un large choix dans l’appartement neuf. L’achat d’un appartement neuf est alors plus facile que l’achat d’une maison neuve, car la demande et l’offre diffèrent grandement.
  • La construction d’appartement neuf est en totale accord avec les nouvelles normes de l’habitation. Ainsi, en général, acheter un logement neuf permet d’avoir un appartement d’une qualité supérieure.
  • Au point de vue financier, l’achat d’un appartement peut être intéressant. On parle, entre autre, d’exonération de paiement de taxe foncière pour quelques années, de frais de notaire réduit et de financement avantageux tels un prêt à taux zéro.

Que ce soit pour l’achat d’un bien immobilier ancien ou d’un appartement neuf, le choix est à votre portée et les promoteurs sont là pour vous conseiller. Certes, acheter un logement neuf présente de nombreux avantages, cependant, comme tout investissement, il y a d’autres facteurs à prendre à compte. A vous de faire vos devoirs !

Tendance des prix de l’immobilier pour les prochaines années !

L’indice des prix de l’immobilier a augmenté de 75% en France et jusqu’à 114% dans la capitale française depuis 2000. Sur la même période, il y a eu seulement 10% de hausse du salaire moyen et 18% de l’inflation. Cette absence de corrélation entre l’accroissement de ces trois indicateurs permet de projeter plusieurs hypothèses sur l’évolution de l’indice des prix immobilier et des prix du metre carré.

Première hypothèse :

Si l’indice des prix immobiliers continue son augmentation au rythme actuel,  A Paris, il y aura alors une hausse de 476% de 2000 à 2020. En Île-de-France, on envisage une hausse de 387%, tandis qu’en Province et dans l’Hexagone, il y aura une hausse de 269%.

En seulement 10 ans, les prix metre carre à Paris ont été multipliés par plus de 3,5%, soit une hausse moyenne de 16% par année. Les prix immobiliers dans la capitale française pourraient augmenter de plus de 300% entre 2000 et 2020 en projection et au même rythme.

Dans l’hexagone, le prix au m² ont été multipliés par plus de deux en 10 ans, soit une progression de 9,3% par an. Les prix immobiliers en France pourraient alors augmenter de plus de 200% entre 2000 et 2020 en projection et au même rythme.

Deuxième hypothèse :

Pour cette deuxième hypothèse, si l’indice des prix de l immobilier reste stable au niveau actuel, alors de 2000 à 2020, il aura progressé de 114% dans la capitale française, 80% en Île-de-France et 70% en province. En moyenne, il y aura alors 75% de hausse en France.

En 2020, le prix de l’immobilier serait alors de 7908 euros le m² dans la capitale, et 2482 euros le m² à l’hexagone.

Troisième hypothèse :

Pour cette troisième hypothèse, si on envisage une baisse de 10%  sur l’indice des prix immobiliers d’ici à 2020, on remarquera ainsi une hausse de 92% à Paris, 62% en Ile-de-France et 53% en Province. On peut ainsi remarquer une augmentation de 57% pour la France, soit 2,85% de hausse par an.

Dans ce cas, les prix immobiliers ne seront pas revenus dans le tunnel de Friggit, un indice entre 0,9 et 1,1.

Par contre, si l’indice des prix immobilier diminue de 20% d’ici à 2020, il aura alors progressé de 71% dans la capitale, 36% en province et 44% en Ile-de-France. Quant à la France, l’indice des prix immobiliers aura progressé de 40%, soit une hausse de 2% par an.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *