Pourquoi les jeunes veulent investir dans les entreprises qui font rêver ?


les jeunes veulent investir dans les entreprises

 

Les jeunes veulent investir dans les entreprises qui font rêver ? D’après une enquête réalisée en octobre 2017, les jeunes épargnants Français de moins de quarante ans s’intéressent davantage par les investissements dans les entreprises technologiques, les start-ups ou les entreprises solidaires. En effet, ils veulent investir une partie de leur épargne dans des sociétés. Les jeunes interrogés ont entre 25 et 33 ans (Millenials) ou entre 34 et 40 ans (Xennials).

 

Le financement participatif : un investissement qui intéresse les jeunes

Selon toujours la même enquête, les jeunes épargnants, comme la plupart des Français, privilégient en grande majorité les placements très sécurisés tels que le livret A. Toutefois, près des 80% des jeunes interrogés lors de l’enquête sont susceptibles d’investir en entreprise ou l’avoir déjà fait.

Pour ceux qui ont déjà franchi le pas, nombreux d’entre eux ont choisi d’investir dans le financement participatif. Ce dernier permet, en effet, d’investir dans des entreprises petites et moyennes en quelques clics. Pour rappel, le financement participatif est apparu en France en 2014. Et depuis, il s’est fait une place ans l’univers des jeunes épargnants Français.

 

En effet, entre 10 et 12 % des Millenials et Xennials s’intéressent par un investissement dans une entreprise des nouvelles technologies comme Google, Facebook, Amazon ou encore Apple, mais aussi dans une start-up, une entreprise solidaire ainsi qu’une PME. Cependant, quelques 16% des jeunes épargnants se disent tout de même prêts à investir dans une entreprise française du CAC 40.

 

 Livre et guide investisseur

Jeunes épargnants : les piliers d’investissement à envisager

Tout d’abord, avant d’envisager à investir, il convient d’apprendre à gérer le patrimoine que l’on possède déjà.Ensuite, il est important de ne pas se lancer à l’aveugle. Il est bien de savoir qu’investir veut dire la recherche d’un rendement contre un certain niveau de risque. Mais lorsqu’on est jeune et qu’on a pour objectif de fonder une famille, de devenir propriétaire et d’assumer plusieurs dépenses dans le futur, il est plus judicieux d’opter pour la sécurité.

 

Vous pourrez ainsi commencer à perfectionner votre culture financière. Ensuite, il convient de rentabiliser au mieux les bases de l’épargne comme le Livret Jeune ou le livret A, qui sont tous deux exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux.C’est donc une meilleure solution pour se forcer à épargner de manière constante et sans risques. On recommande également l’ouverture d’une assurance-vie, tout comme le Plan d’Epargne en Actions et le PEA car, son avantage fiscal est comme le vin, il se bonifie avec l’âge !

 

Cependant, pour ceux qui souhaitent aller un peu plus loin, et qui recherchent plus de rentabilité, il est préférable de se tourner vers l’immobilier. Toutefois, pour les jeunes épargnants, l’idée de court terme est primordiale car ils n’envisagent pas, dans la mesure du possible, monopoliser ses fonds disponibles trop longtemps. Ainsi, pour un jeune actif, il vaut mieux se tourner vers le crowdfunding immobilier. Ce dernier offre, en effet, des taux de rendements prévisionnels annuels plus élevés que la SCPI et autres placements classiques. De plus, les remboursements sont de court terme, à savoir 24 mois maximum. Cela permet ainsi de réduire le temps de mobilisation des fonds propres.

CET ARTICLE VOUS A ÉTÉ UTILE, n’hésitez pas à le partager !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *