Investir dans une maison bioclimatique : les techniques spécifiques !


maison-bioclimatique

Avec la maison bioclimatique, on n’a quasiment plus besoin de chauffage, ni d’énergie positive qui nécessite une production plus à la consommation. Elle offre à ses occupants l’opportunité de vivre dans le confort au fil des saisons. Si l’on fait une courte description d’une architecture bioclimatique, il s’agit d’une maison qui s’adapte au maximum à l’environnement.

Mais, qu’est ce qu’une maison bioclimatique ?

Jusqu’à nos jours, la maison bioclimatique est celle qui permet d’avoir l’énergie la moins polluante. Il est important de noter que « maison passive » est aussi un nom attribué à cette maison intelligente. En bref, elle est conçue pour capter tous les éléments climatiques favorables qui l’entoure et de se protéger ceux qui causeraient des effets nuisibles.

Grâce à une technique spécifique, elle permet à son intérieur de profiter de l’énergie qu’elle du climat extérieur. De ce fait, certaines parties de l’intérieur peuvent être chauffées grâce à la disposition des pièces et le type de matériaux écologiques minutieusement choisis pour sa construction.

La conception de cette maison offre ainsi l’opportunité d’utiliser des appareils permettant d’économiser de l’énergie à savoir :

  • Les lampes éco ;
  • Le réfrigérateur et congélateur ;
  • Le chauffage ;
  • Lave vaisselle et lave-linge ;

Il est à noter que c’est une liste incomplète, mais le choix d’appareils dépend grandement des besoins des occupants d’un habitat bioclimatique. Dans tous les cas, une maison bioclimatique permet de profiter au maximum du soleil pendant les sourds froids de l’hiver. Elle offre également une protection maximale contre le vent, mais aussi du soleil lorsque ce dernier devient accablant en été.

Dans l’ensemble, les occupants d’une construction maison bioclimatique s’y installeront confortablement sans gaspiller de l’énergie. En effet, ils utilisent l’énergie sans la consommer.

À savoir avant de construire une maison bio climatique

Il est important de noter que le choix du terrain pour la construction d’une maison bioclimatique joue un rôle primordial. Mais aussi, il faut lui trouver le bon emplacement par rapport au terrain choisi.

L’orientation de la maison est également très importante. En effet, son orientation plein sud est un critère favorable à son objectif.

  • C’est, en effet, cette façade qui capte le maximum de soleil dans la journée. Planter un arbre à feuilles caduques ou installer une pergola permet ainsi de se protéger du soleil afin d’éviter la surchauffe.
  • Puisque la partie nord est celle qui reçoit moins de soleil, il est donc préférable d’y installer les pièces qui n’en nécessitent pas comme le garage. L’installation d’ouvertures sur les façades nord et ouest est à éviter à cause des vents dominants.
  • Il est important de noter que c’est la façade est qui reçoit le premier coup de soleil. C’est la partie idéale pour installer une véranda.
  • Se couchant à l’ouest, le soleil persiste sur la façade concernée durant l’après-midi et dans la soirée. Il s’agit également d’une façade qui nécessite une protection contre la surchauffe en été.

 

 

La réalisation d’une architecture bioclimatique

Dans la conception d’une maison passive, il faut que certains matériaux soient des capteurs et stockeurs de chaleurs, tandis que d’autres sont des isolants ralentisseurs de transferts de chaleur. Quel plan maison bioclimatique choisir ? De ce fait, il faut que, lors de la construction bioclimatique, le constructeur arrive à trouver la bonne combinaison pour ces deux types de matériaux qui sont :

  • La brique, le béton et la pierre : des matériaux d’inertie permettant de stocker de l’énergie ;
  • Des fibres de bois, des chanvres, de la paille, de la ouate de cellulose et d’autres : assurent l’isolation de certaines parties de la maison qui a besoin d’une température minimale de 15) en hiver ;

Il faut également prendre en compte que certains matériaux disposent, en même temps les deux caractéristiques à savoir le bois massif, le béton cellulaire, la brique mono-mur ainsi que d’autres.

Les privilèges d’une construction bioclimatique

Ce type d’architecture présente des avantages grâce à ses caractéristiques principales :

Une habitation bioclimatique permet principalement de préserver l’environnement grâce à son concept. En utilisant les bienfaits de la nature, elle réduit considérablement, voire éliminer, les pollutions causées par d’autres sources d’énergie.

Il s’agit d’un habitat qui permet à ses occupants de faire de l’économie dans presque tout le sens du terme. En effet, l’économie concerne notamment le chauffage, l’électricité et les divers entretiens. Elle a également toutes les caractéristiques qui leur offrent la possibilité d’utiliser des appareils économiques.

Dans tous les cas, l’architecture bioclimatique offre, à ses habitants, de la fraîcheur en été et de la chaleur en hiver grâce à un renouvellement régulier d’air et d’humidité ambiante.

À l’exception de la chaleur qu’il offre le soleil procure également un bon éclaircissement à la maison à laquelle il se projette.

Enfin, pour régler son climat intérieur, la maison bioclimatique utilise activement le climat extérieur. Il s’agit d’une manière de réduire au maximum les besoins en climatisation et en chauffage.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *