Comment investir en Outre-mer avec la loi Girardin ?


loi girardin

Le dispositif de la loi Girardin permet aux investisseurs immobiliers d’acquérir des appartements neufs ou des maisons neuves dans les départements et les régions d’outre-mer. Ainsi, les personnes souhaitant réaliser des investissements locatifs en outre-mer peuvent bénéficier une réduction d’impôt, sous certaines conditions grâce à la loi Girardin.

Il est à noter que ce régime est différent de la réduction d’impôt Pinel outre-mer. Ce qui caractérise la défiscalisation Girardin c’est qu’elle n’est pas fonction du prix de revient, ni du prix d’investissement, mais de la surface.

Il est essentiel de savoir qu’il existe une distinction dans la défiscalisation Girardin entre deux régimes, à savoir : la location en loi Girardin libre avec des loyers libres, et la loi Girardin intermédiaire avec des loyers plafonnés mais avec un taux de réduction d’impôt plus élevé.

 

Les investissements concernés par le régime Girardin

 

La réduction d’impôt Girardin concerne la construction ou l’acquisition d’un logement neuf en outre-mer pour lequel le permis de construire a été obtenu avant l’année 2013. Pour bénéficier de cette réduction d’impôt, vous devrez vous engagez également à louer non meublé à un locataire qui y fixe sa résidence principale durant une période d’au moins six ans.

Le dispositif Girardin concerne aussi les travaux de réhabilitation qui se porte sur un logement achevé depuis plus de 20 ans et que vous vous engagez à louer non meublé à un locataire qui y fixe sa résidence principale pour une période d’au moins six ans.

Par ailleurs, souscrire des parts ou actions dans une société dont l’objet est de construire des logements neufs en outre-mer donnés en location non meublée à usage d’habitation principale, ou souscrire des parts de société civile de placement immobilier dont le patrimoine est intégralement investi dans des immeubles neufs en outre-mer vous permet aussi de bénéficier de la réduction d’impôt Girardin.

Il est à noter que les investissements dans le neuf ne sont plus possibles que dans le secteur locatif intermédiaire depuis 2013, c’est-à-dire sous réserve que les locations respectent certains plafonds de revenus des locataires ainsi que les plafonds de montant des loyers.

 

Qui peut jouir de la défiscalisation Girardin ?

 

Toutes les personnes physiques qui ont leur domicile fiscal en France métropolitaine ou dans les DOM et qui acquièrent un logement neuf en outre-mer jusqu’au 31 décembre 2015, ou en l’état futur d’achèvement mais dont le permis de construire a été obtenu avant 2013, peuvent bénéficier de la défiscalisation Girardin et du taux de réduction d’impôt.

 

Les avantages du dispositif de la loi Girardin

 

A savoir !
Vous pouvez également bénéficier d’une déduction des intérêts d’emprunts ainsi que les frais d’acquisitions. En guise de déduction forfaitaire pour l’ensemble des charges des investisseurs Girardin qui bénéficient du statut Micro Foncier, l’administration fiscale accorde un abattement de 40%.

Le dispositif de la loi Girardin présente de nombreux avantages. En premier lieu, il permet d’avoir une réduction d’impôt répartie sur six ans. En effet, la loi Girardin permet une réduction d’impôt de 38% de son investissement. Toutefois, le coût de l’acquisition doit rester approximativement 2400 euros le mètre carré. Avec le dispositif Girardin, il n’y a pas de plafond du nombre de logements d’investissements réalisés.

Dans la mesure où la déclaration H2 est réalisée dans les trois mois de la finition des travaux, il vous est possible de bénéficier d’une réduction de la taxe foncière durant les deux premières années. Le dispositif de la loi Girardin permet aussi la constitution d’un patrimoine ou bien la récupération d’un logement Girardin après la période d’engagement de location pour affectation en résidence secondaire en outre-mer.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge