Investir sur de nouveaux talents par le biais de la toile


investir sur des nouveaux talents

En quelques décennies seulement la toile est devenue un véritable poumon économique pour tous les secteurs d’activités. Il est désormais possible d’investir sur la toile dans presque tous les domaines : industriel, technologique et même artistique et culturel. C’est le cas par exemple de ces nouvelles entreprises du web qui donnent l’occasion aux personnes lambda d’investir sur des artistes ou sur des nouveaux talents.

Pourquoi investir sur des artistes ou sur des nouveaux talents ?

Il existe plusieurs raisons qui peuvent amener à investir sur de nouveaux talents. Tout d’abord, on peut pousser les personnes qui ont du talent et que les grands labelles laissent de côté. Ils sont nombreux à passer au-delà du filet de ces distributeurs de renom mais qui possèdent le talent nécessaire pour percer dans leur domaine.

Ensuite on peut faire de petit investissement sans grand risque. Les minimums d’investissement tournent généralement aux alentours de 100 euros. Des investissements qui peuvent aller jusqu’à 75 000 euros pour MyMajorCompany ou YourMusicHall par exemple. On se fait plaisir à aider une personne sur laquelle on croit au potentiel sans véritablement se ruiner. Après, on peut avoir de petits cadeaux et des goodies en exclusivité. On peut avoir par exemple des enregistrements inédits en avant premier mondial. On peut aussi avoir des réductions sur des concerts ou des discs exclusifs. Et enfin, les investisseurs des sites participatifs n’ont pas de contraintes particulières sauf au niveau financier. Leurs obligations s’arrêtent généralement au fait de donner l’argent et d’en accepter les modes d’utilisation.

Les nouveaux investisseurs de la toile

Un investissement est un placement qui présente certains risques. Dans ce type de transaction, il est important de savoir que l’investisseur n’est pas toujours gagnant. Il est aussi important de connaitre que les gros investisseurs n’investissent que très rarement dans des artistes locaux ou des artistes qui ne leur permettront pas d’avoir un retour sur investissement rapide.

Or, des simples amateurs de musiques ou des personnes lambda qui aiment le travail des artistes en herbe veulent les voir réussir. D’où la création des sites d’investissement participatif. L’un des pionniers dans le domaine est certainement MyMajorCompany qui a sorti de nouveaux talents grâce à cette méthode participative. Actuellement, les nouveaux investisseurs de la toile sont donc des amateurs de musique, des ménagères, des « fashion victims », des personnes lambda qui veulent investir dans des artistes pour quelques centaines d’euro.

Sur quel type de talent peut-on investir ?

Il est désormais possible d’investir sur tout type de talent sur les sites d’investissement participatif. En 2012, on ne pouvait faire ce genre d’investissement que sur les talents musicaux comme ce fut le cas du chanteur Grégoire qui était lancé par MyMajor Company. En 2014, les choses ont beaucoup changé. A côté des chanteurs en herbe qui veulent aussi avoir leur place au soleil grâce aux investissements participatifs, de nouveaux artistes « bancables » ont aussi fait leur apparition.

Certains sites d’investissement participatif donnent ainsi la possibilité aux internautes d’investir sur de nouveaux talents autres que les musiciens et les chanteurs. Il est par exemple question de joueur de tennis, de producteur de film, etc. Il est quasiment possible d’investir sur tout sur la toile. Seule l’imagination des artistes, des nouveaux talents et des créateurs de site en est la limite.

Comment se rémunère-t-on sur ces investissements ?

Il est évident que le but premier d’un investissement est de se faire des intérêts sur son placement. On attend de l’argent en contre partie du  capital initial qu’on a mis à disposition du site participatif. Le retour de notre argent dépend généralement des modes opératifs des sites. Mais en général, ils fixent des délais de remboursement pour les investisseurs.

Durant ces périodes, ils garantissent le fait qu’ils ne toucheront aux argents des ventes et qu’ils prioriseront les web-investisseurs. Après, ils mettent aussi les royalties au profit des investisseurs en fonction de leur investissement. Ces royalties tournent en général entre 30 et 50 % des bénéfices totaux. Ils peuvent varier selon les termes du contrat et selon la viabilité du talent dans lequel l’investisseur a placé son argent.

Seulement, il est important de noter en dernier lieu, qu’investir dans un nouveau talent n’est pas forcément le gage de la réussite de l’artiste en question. On peut perdre de l’argent comme on peut en gagner. Il faudra donc bien estimer, analyser et faire le bon choix pour votre futur investissement sur ces sites participatifs car de ces choix dépendront vos placements.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *