Immobilier : pourquoi ne pas investir dans les petites villes ? 2


investir dans les petitte villes

 

Faut-il investir dans les petites villes ? Pour de nombreux épargnants, l’immobilier conserve son intérêt sur le long terme car il protège la valeur de leur patrimoine. En effet, si l’on se montre sélectif, la baisse des prix ouvre la voie à de bonnes affaires.

La plupart des acquéreurs potentiels se ruent vers les grandes villes, connues comme étant une valeur sûre en immobilier. Cependant, les ventes sont actives dans les petites communes. En effet, de l’immobilier locatif classique aux locations saisonnières sans oublier les résidences de tourisme, les secteurs ruraux peuvent offrir d’intéressantes possibilités à ceux souhaitant investir dans la pierre ou par SCPI.

 

Les avantages d’investir dans les petites villes

 

Le grand avantage d’investir dans les petites villes est l’espace. Comme ces secteurs sont peu occupés, les maisons, les jardins et même les piscines si le bien est équipé, sont toujours plus grands que dans les grandes villes où chaque mètre carré coûte cher. Ensuite, pour un même bien, la concurrence avec les autres investisseurs est moindre. De plus, les petites villes offrent souvent un bien meilleur retour sur investissement que les grandes villes.

Dans les petites villes, le bouche-à-oreille est plus efficace. Les locations partent plus rapidement e la qualité des locataires reste meilleure. En effet, il est plus facile de se renseigner sur les futurs locataires dans une petite ville. De plus, les locations sont souvent de plus longues durées. Et enfin, le taux de rotation des locataires est moindre dans une petite ville, évitant ainsi au bien de se dégrader rapidement suite à des déménagements multiples.

 

Les inconvénients d’investir dans les petites villes

 

Les grandes villes ont l’avantage dans l’investissement immobilier pour un commerce ou pour la localisation d’une entreprise. En effet, dans une petite ville, certains facteurs peuvent gêner le bon fonctionnement du travail comme la connexion au réseau routier ou encore la couverture par la télécommunication.

Par ailleurs, les travaux d’aménagement, d’agrandissement ou encore l’entretien peuvent coûter plus cher que dans les grandes villes. Et enfin, l’accès au financement est difficile car les grandes banques refusent souvent des prêts pour l’achat d’un bien immobilier de plus de vingt-cinq kilomètres d’une grande ville. Un des problèmes dans les petites villes est l’accès à un centre de soin avec des besoins spécifiques. En effet, dans la plupart des cas, il faut faire la route vers la grande ville la plus proche afin de trouver un hôpital ou un centre de soins importants disposant du service médical spécifique nécessaire. C’est une des raisons qui bloquent les gens à investir dans les petites villes.

 

Les petites villes où investir : une liste

 

Les petites villes ne sont donc pas dépourvues d’intérêts pour les investisseurs. De nombreuses petites villes bénéficient, en effet, d’une vraie demande locative alors que les biens à louer manquent. Outre l’immobilier d’habitation classique, les petites villes offrent aussi une large palette de biens, qu’il s’agisse de chambres d’hôtes, de résidences de tourisme ou encore de gîtes ruraux.

Dans la liste des petites villes où investir, on note Bayonne dans les Pyrénées-Atlantiques, Brignoles dans le Var, Guérande dans la Loire-Atlantique, LA Roche-sur-Yon en Vendée, Muret en Haute-Garonne, Ploërmel dans le Morbihan, Pontcharra et Voiron en Isère, mais aussi Rumilly et Sallanches en Haute-Savoie.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

2 commentaires sur “Immobilier : pourquoi ne pas investir dans les petites villes ?