Portefeuille boursier : frais de courtage combien ça coûte ? 1


frais de courtage

La gestion d’un portefeuille n’est pas gratuite, car elle engendre différents types de coûts liés au frais courtage, les droits d’entrée, de gestion ou de sortie, ainsi qu’aux droits de garde. Afin d’éviter de faire le mauvais choix pouvant altérer le rendement de votre portefeuille, il est judicieux de prendre en compte cet aspect.

Frais de courtage à chaque opération

 

On applique les frais de courtage bourse à chaque opération d’achat ou de vente. Là aussi, il est possible d’avoir plusieurs modes de calcul selon le courtier. Pour certains, ils appliquent une somme forfaitaire quel que soit le montant du mouvement. Pour d’autres, un système dégressif a été mis en place. Ainsi, les opérations importantes vous coûteront moins cher que celle portant seulement sur quelques titres.

Dans le cas des petites opérations, il faut donc faire attention aux frais de bourse appliqués.

En effet, compte tenu de l’existence de ces frais au moment de l’achat, mais également au moment de la vente, une opération qui consiste à acheter des actions pour les revendre plus tard peut entièrement anéantir vos espoirs de plus-valu. C’est ce qui produit parfois dans le cas d’une introduction en bourse. Cela arrive également dans le cas où la demande de titres est largement supérieur à l’offre, ainsi on se retrouve avec quelques actions seulement, alors qu’on avait réservé 100 fois plus.

Les frais de droit de garde à l’année

 

Le droit de garde est le frais perçu pour la conservation des valeurs de votre portefeuille. Il s’agit d’un frais de courtier qui gère votre compte titre. C’est un frais engagés du simple fait de la conservation de vos actions. Même si vous n’effectuez aucune opération d’achat ou de vente durant toute une année, ces frais vous seront quand même facturés. Au départ, le droit de garde, a été créé lorsque les titres se présentaient encore sous la forme de papier.

Or la dématérialisation des titres n’a pas modifié le principe de la facturation des droits de garde. C’est une obligation aujourd’hui que le titulaire d’un portefeuille doit tenir compte quand il choisit son courtier.

Le calcul des droits de garde n’est pas régit par aucune règle intangible.  En effet, il varie largement selon les courtiers en ligne. Parfois, il s’agit d’une somme forfaitaire qui ne tient pas compte de la valeur totale du portefeuille. En revanche, d’autres appliquent un tarif dégressif en fonction de la valeur totale des titres détenus.

Pour d’autres encore, le montant des droits est fixé en fonction du nombre de lignes du portefeuille boursier. Ceux-ci sont prélevés directement sur le compte titre, le plus souvent annuellement, cependant certains courtiers préfèrent un prélèvement semestriel voire trimestriel.

Les frais annexes : un critère à prendre en compte

 

L’ambition des courtiers en ligne a été, dans un premier temps, d’arracher des parts de marché aux banques. Afin de gagner des clients traditionnels des banques, les différents opérateurs se livrent alors à une concurrence féroce. La stratégie a largement porté ses fruits car le succès des courtiers en ligne ne se dément pas. Pour rentabiliser le coût de fonctionnement des comptes titre qu’ils hébergent, ils ont, en revanche, inventer de nouveaux frais.

Ainsi, un système d’abonnement a été créé par certains courtiers, faisant payer la consultation en ligne, alors qu’on peut trouver ces informations gratuitement auprès de certains sites financiers généralistes. Chez d’autres courtiers, ils font payer les systèmes d’alertes, voire les conseils financiers.

Afin d’assurer le fonctionnement de votre compte titre, de nombreux frais vous seront facturés. Le plus souvent, on vous demande le frais de garde ainsi que le frais courtage, toutefois, il convient de ne pas négliger les autres frais annexes.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Portefeuille boursier : frais de courtage combien ça coûte ?