Faut-il investir dans le crowdfunding immobilier ? Le pour et le contre 1


financement participatif immobilier

Aujourd’hui, le Crowdfunding immobilier ou financement participatif immobilier se développe dans le secteur de l’immobilier. Les plates-formes de crowdfunding immobilier proposent, en effet, aux particuliers d’investir dans l’immobilier en participant au financement de la construction d’un immeuble avec des rendements très élevés. En général, les projets sont dans le neuf mais parfois dans l’ancien, dans le résidentiel comme dans les bureaux, y compris des logements sociaux, des investissements locatifs ou viager.

Qu’est-ce qu’un financement participatif immobilier ?

 

Comme pour les projets artistiques et économiques, le financement participatif immobilier consiste à récolter des fonds auprès des particuliers puis à transmettre cet argent à un promoteur qui réalisera un programme immobilier et le vendre. Le crowdfunding est désormais un mode de financement des entreprises permettant aux particuliers de prêter de l’argent à des porteurs de projets, ou d’investir directement dans leur société.

On réalise le financement participatif immobilier via un site internet. Ce dernier a pour mission de sélectionner des projets d’entreprises et de mettre en relation les investisseurs intéressés et les entrepreneurs. L’activité des plates-formes d’investissement participatif immobilier est réglementée par l’Autorité des Marchés Financiers, délivrant le statut de Conseiller en Investissement Participatif. Ce statut indique que la plate-forme considère des règles de bonne conduite et de transparence vis-à-vis des investisseurs potentiels, et que les personnes qui gèrent le site disposent des qualifications nécessaires à l’exercice d’une telle activité.

Comment fonctionne l’ investissement participatif immobilier ?

 

En immobilier, le crowdfunding permet à un promoteur de proposer son projet de construction à des potentiels investisseurs. Ainsi, ils pourront choisir entre plusieurs projets à financer via des plates-formes spécialisées dans l’investissement participatif. Les crowdfunders placent alors un placement de quelques dizaines à plusieurs milliers d’euros en prenant soin de bien choisir le projet immobilier et le chantier peut alors débuter. En effet, les crowdfunders financent jusqu’à 20% du coût du projet immobilier venant généralement des fonds propres du promoteur.

Le reste sera complété à 40% par la banque via un crédit et à 40% par la vente sur plan. A la fin de la vente de l’ensemble du programme immobilier, les crowdfunders récupéreront leur mise initiale ainsi qu’une plus-value qui peut aller jusqu’à 20% par an de la somme investie en fonction de la plate-forme.

En ce qui concerne le fonctionnement du crowdfunding immobilier, on dénote plusieurs types de montages, toutefois, on en compte principalement 3 en France, à savoir :

  • Via une holding possédant des parts dans une SCCV,
  • Via une émission obligataire sur la holding détenant tout ou une partie d’une SCCV,
  • Via une émission obligataire pour une SAS.

Les avantages du crowdfunding immobilier

Le crowdfunding immobilier permet aux particuliers de réaliser un investissement transparent, peu risqué et bien rémunéré. On parle de transparence car les crowdfunders connaissent la destination de leur argent. Peu risqué car l’immobilier est un secteur peu fluctuant, du moins à court terme. Et enfin, l’investissement immobilier participatif est un investissement bien rémunéré car la rentabilité d’un investissement immobilier en France s’élève en moyenne à 10% par an.

Quels sont les risques liés à l’ investissement participatif immobilier ?

Certes, le financement participatif immobilier présente des avantages mais avant d’investir dans ce type d’investissement, il est de connaitre les risques. En premier lieu, le crowdfunding immobilier présente des pourcentages de rendement plus intéressant que les 1% du Livret A ou que les 2% du PEL, en revanche, ce taux n’est pas forcément garanti et l’investisseur risque de perdre la somme investie.

Il arrive aussi que certains biens ne trouvent pas acquéreur, par conséquent, les crowdfunders tardent alors à être rémunérés. Il est important aussi de bien choisir la plate-forme avant d’investir dans un crowdfunding immobilier.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Faut-il investir dans le crowdfunding immobilier ? Le pour et le contre