Comment être à l’abri des soucis financiers à la retraite ? 2


epargne-retraite

Comment epargner pour la retraite ? Départ à la retraite signifie arrêt total des obligations professionnelles. Plus besoin de se lever tôt pour arriver à temps au bureau ou de faire de mauvais rêves sur les dossiers importants à boucler. Mais, être retraité annonce aussi encaissement d’une pension dont le montant est sensiblement inférieur aux revenus touchés durant la vie active. Pour passer une vieillesse sereine et à l’abri des soucis financiers, il est essentiel d’épargner pour sa retraite des années à l’avance. Comment faire pour être à l’abri des aléas financiers à la retraite ?

Le placement dans l’immobilier pour épargner sa retraite

L’acquisition d’une maison représente la solution idéale qui permet d’épargner pour sa retraite. La loi Scellier accorde une réduction d’impôts de 11 à 21% du prix d’achat à un acquéreur d’immobilier neuf. Que le propriétaire choisisse d’y résider ou d’en faire un logement locatif,il possède déjà un logement dans lequel il passera ses vieux jours.

Si l’investissement immobilier est dédié à la location, il faudra veiller au choix de sa localisation. A savoir, proximité des commerces et des services publics courants. Actuellement, l’option meublée est très plébiscitée par les loueurs potentiels. Les loyers perçus permettent de faire face aux paiements échelonnés ou aux remboursements de prêts contractés lors de l’achat de ce placement de retraite.

Il est aussi possible de revendre l’immeuble en question afin de réaliser une plus valus substantielle puis, acheter de nouveau un autre bâtiment. Ce type de transaction rapporte beaucoup d’argent, mais il faut connaître parfaitement les juridictions et les fiscalités qui y sont liées.

Bref, épargner pour sa retraite est une œuvre de longue haleine. Il faut y penser bien des années à l’avance puis, compter ses sous afin de passer une vieillesse sereine et à l’abri des soucis financiers.

La souscription aux formules d’épargne retraite

Actuellement, plusieurs organismes proposent diverses variantes d’épargnes. Tout citoyen, salarié ou non, peut souscrire à une ou plusieurs formules d’épargne retraite qui lui conviennent.

Les plans d’épargne représentent des placements de retraite stables et fructueux. C’est le cas pour le plan d’épargne logement (PEL), le plan d’épargne populaire (PEP), le plan d’épargne retraite collectif (Perco) et le plan d’épargne retraite populaire (Perp). Dans ces formules d’épargne, les cotisations versées sont déductibles des revenus imposables à déclarer, mais elles ne doivent pas dépasser un seuil déterminé. En outre, les rémunérations des dépôts accusent des taux très flexibles. Toutefois, l’adhérant se trouve à la tête d’un capital plus ou moins important qui lui permet de vivre convenablement au bout de quelques années.

Dans les contrats d’assurance vie, le souscripteur a la possibilité de choisir le montant du capital qu’il veut détenir à une moment déterminé. Les cotisations à payer sont évaluées en fonction de la durée du contrat et du pouvoir d’achat  du contractant. Ce type de placement retraite ne comporte pas de risques si on s’adresse à une compagnie sérieuse. Mais, pour épargner pour sa retraite, rien ne vaut l’investissement dans la pierre.

La conservation des dossiers professionnels

Durant ses vieux jours, le membre d’une caisse de retraite a droit automatiquement à une allocation financière qui est appelée pension ou allocation de retraite. Le montant de cette épargne retraite dépend du total des cotisations que vous avez versées durant vos activités professionnelles.

Dès le premier pas dans le monde du travail, tenez à vérifier que vous êtes réellement souscrit à une ou plusieurs  caisses de retraite. Votre contrat de travail comporte un article dédié à cet effet. En outre, les cotisations retenues sur vos salaires sont mentionnées dans les fiches de paie. Alors, conservez bien ces dossiers professionnels.

Erreurs et omissions peuvent survenir lors de la comptabilisation de vos allocations de retraite. Pour éviter ces désagréments, consultez régulièrement votre relevé de carrières. Aujourd’hui, ce document officiel est visible en ligne.

En général, un retraité touche périodiquement la moitié du salaire qu’il a touché. Aujourd’hui, la législation en vigueur incite les travailleurs à partir à la retraite à 67 ans pour qu’ils puissent bénéficier d’une allocation optimale. Cette somme n‘arrive pas à couvrir les besoins primaires d’un vieillard sénile ou impotent. Pour renflouer la caisse et passer les vieux jours  à l’abri des aléas financiers, il est vivement conseillé de souscrire à d’autres épargnes retraites quand on est encore dans la force de l’âge.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Comment être à l’abri des soucis financiers à la retraite ?