Comment devenir rentier sur une courte durée ?


devenir-rentier

Vous êtes reconnu rentier ? Si oui, cet article ne vous est pas adressé. Si vous n’avez pas la chance d’ être née avec déjà un compte en banque bien garnis, il y a encore des possibilités de s’assurer de bon retour financiers avec des placements et investissements bien choisis. Vous disposez d’une épargne que vous souhaitez investir et rentabiliser sur le long terme et l’immobilier est un domaine qui vous attire et vous inspire confiance. Comme vous n’affectionnez pas les autres formes d’investissement, vous vous demandez souvent comment devenir rentier immobilier. Pour un rentier, sa résidence principale ainsi que l’immobilier locatif constituent des placements incontournables. Il convient de favoriser ces pistes sachant qu’elles sont très appréciées des Français en général. Les premières années, la recherche d’équilibre entre capital disponible et revenus réguliers est incontournable.

Se donner des chances de devenir rentier en suivant quelques règles

 

Entre l’évaluation de vos besoins et l’équilibre des investissements sécurisés et risqués, il n’y a qu’un pas pour sauter le pas et devenir rentier immobilier. Mais comment devenir rentier rapidement et vivre de son patrimoine sans travailler ? La première phase consiste à décider si vous estimez indispensable de puiser dans votre réserve d’argent ou si vous préférez choisir une voie médiane pour devenir rentier. Tout dépendra de vos désirs de transmission. Un investissement bien orchestré sera rentable sur 10 ans. Il en conviendra que vous évaluerez vos dépenses.

La deuxième phase que doit surmonter un rentier en herbe c’est de se demander comment optimiser son patrimoine. Divers éléments vont déterminer les réponses : âge, niveau de richesse, besoins mensuels, rapport au risque, projets de transmission…  Tout est une question d’équilibre entre les actifs financiers et immobiliers. Au cas où vous ne percevez plus de revenus professionnels, un savant dosage entre la sécurité et le risque s’impose. Il conviendra de prioriser la sécurité, sans pour autant négliger quelques actifs risqués à dose modérée pour espérer obtenir des perspectives de rentabilité élevées à long terme.

Les différentes règles pour devenir rentier rapidement

 

Pour savoir comment devenir rentier rapidement, il faut passer par plusieurs étapes.

  1. Faites un choix réfléchi. Avant d’acquérir un premier bien et devenir rentier immobilier, il est conseillé de s’informer convenablement. Votre choix sera décisif et impactera sur le rendement du bien. Il conviendra de favoriser un logement rentable à court terme, et que vous êtes sûr de pouvoir louer dans l’immédiat. Il importera que l’appartement ou la maison soit situé en plein centre d’une ville dynamique et attractive.
  2. Anticipez au moment de l’achat. Tenter de répondre à la question « comment devenir rentier immobilier ? » suppose que vous avez repéré les zones de développement. Il est en effet primordial d’avoir une idée de tous les projets immobiliers futurs, quels qu’ils soient.
  3. Trouvez l’affaire la plus abordable. La recherche des bonnes affaires immobilières nécessite du temps. Il conviendra ainsi de prendre tout votre temps pour répertorier et compiler les offres existantes sur une zone géographique précise. Il faudra ensuite les classer en vous basant sur les prix au mètre carré.
  4. Diversifiez l’approche. Pour savoir comment devenir rentier, il importe de connaitre le type de bien qui guide vers le succès et qui soit rentable à long terme. Vous avez ainsi l’occasion d’investir dans des immeubles à vocation commerciale ou des logements étudiants. Il est aussi intéressant de faire des placements dans des immeubles comprenant des espaces commerciaux et des logements.
  5. Osez prendre des risques. L’achat de quatre ou cinq biens rentables permet d’asseoir votre statut de rentier. Cette prise de risque est souhaitable si vous rêvez de précipiter votre enrichissement personnel. En toute logique, une prise de risque payante admet un enrichissement exponentiel.
  6. Discutez avec votre banquier

Votre banquier ne vous expliquera jamais comment faire pour devenir rentier. Vous pouvez toutefois le convaincre de la pertinence de vos projets et que cela vaut la peine de solliciter une réserve d’argent. Vous obtiendrez un prêt à des taux avantageux en présentant diverses garanties, incluant d’autres locations réussies.

  1. Entretenez votre statut de rentier. Cela implique un suivi de tous vos biens. Pour se rendre compte de l’éclat du bien, il convient d’investir dans les travaux de rénovation. Vous conserverez ainsi des loyers rentables et effectuerez une belle transaction de vente.
  2. Faites fructifier votre patrimoine. Dans cette logique, il est conseillé de faire des placements dans de nouveaux projets. Des résidences dans des quartiers historiques forment des acquis sécurisants
  3. Forum investissement pour lire et s’informer

Les différents placements pour devenir rentier immobilier

 

Le secteur de l’immobilier est si vaste qu’il offre différentes alternatives à qui souhaite devenir rentier immobilier.

  1. Location de maison ou d’appartement

La mise en location de maison ou d’appartement constitue le bien immobilier traditionnel d’un rentier immobilier. Il est recommandé d’acquérir rapidement un premier logement avant d’avoir des obligations familiales. Si vous achetez le bien à crédit, vous aurez la possibilité d’opter pour un remboursement court. Vous disposerez ainsi d’une grande puissance d’épargne qui vous permettra d’investir dans d’autres biens à l’avenir. Avant de louer votre logement, il est important que vous pensiez à y rester au moins 5 ans.

  1. Investissement à l’étranger

Faire des placements immobiliers à l’étranger, notamment en Asie, permet de devenir rentier rapidement. En pleine croissance, cette région du monde est propice pour ce genre d’investissement et accorde le droit aux étrangers d’acquérir des biens. Le secteur est prometteur et dynamique, malgré un niveau de professionnalisme assez bas. Trois différents profils s’intéressent à ce type d’investissement : les personnes fortunées, les expatriés et les personnes qui osent partir à l’aventure et devenir indépendants financièrement avant leur retraite.

  1. Location de vacances

La location de vacances à court terme constitue un placement immobilier sûr. Pour accroître son rendement, il est essentiel que le bien soit localisé dans une zone touristique. En louant à la semaine des villas paradisiaques achetées dans les Antilles ou à Bali, vous optimiserez rapidement leur rendement locatif. Vous pouvez également faire des placements sur des appartements situés dans les capitales européennes desservies par des compagnies aériennes low cost. Il faudra toutefois privilégier les métropoles avec d’excellents rendements immobiliers.

  1. SCPI et REITS

Investir dans les SCPI d’entreprise est également une solution. Il s’agit d’actions immobilières qui se basent sur des actifs réels. C’est une manière de diversifier son patrimoine dans des entrepôts, des centres commerciaux, des bureaux. Si vous pensez investir à l’étranger (Allemagne, Canada, USA…), il faudra penser aux REITs. Il peut s’agir de placements dans les rails de chemin de fer, les établissements pour personnes âgées, ou des infrastructures de production d’énergie renouvelable.

  1. Parkings

Enfin, l’achat de parkings constituent un investissement qui nécessite peu d’entretien, mais permet des rendements élevés. Il est toutefois conseillé d’acquérir le bien à un prix plus bas que celui affiché sur l’annonce. Et comme les modes de transport sont en pleine mutation au vu des innovations technologiques, la projection d’achat de places de parking nécessite une mûre réflexion.

Les pistes à explorer sont nombreuses pour devenir rentier immobilier. Il faut cependant oser sortir des sentiers battus et investir dans des perspectives plus originales pour améliorer le rendement de l’investissement. Ces pistes seraient encore plus rentables si vous les complétez par une assurance-vie, une poche de liquidités et un portefeuille boursier. Trouver le bon équilibre entre les revenus perçus et votre épargne est nécessaire pour avancer dans le bon sens.

Pour être un bon rentier, il faudra modérer les investissements immobiliers et éviter ainsi les ventes à pertes. Le fait de générer trop de revenus automatiques nuit à la gestion de votre patrimoine, particulièrement en cas de fiscalisation de ces revenus. A l’opposé, des revenus automatiques moindres vous contraindront à toucher à votre capital précocement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *