L’ EHPAD : formule d’investissement dans une maison de retraite


investissement maison de retraite

 

L’espérance de vie des français progresse davantage d’année en année. Ce contexte social pousse les particuliers et les entrepreneurs privés à investir dans les maisons de retraite. Ce type de placement locatif offre des revenus stables et pérennes aux promoteurs. Il bénéficie aussi d’importants avantages fiscaux pendant les premières années d’activité et durant l’existence légale de l’établissement. Quel type de maison de retraite choisir et quelles démarches entreprendre pour y parvenir ? Est ce intéressant d’investir en EHPAD ?

 

Avantages fiscaux alloués aux EHPAD

 

La législation en vigueur octroie d’intéressants avantages fiscaux aux promoteurs qui veulent investir en maison de retraite. Une réduction d’impôt de 11% sur le prix d’achat hors taxe du bien immobilier est accordée à l’entrepreneur durant les 9 premières années d’existence de l’établissement. Sous certaines conditions, il est également possible de récupérer la TVA payée lors de l’acquisition du bien. Chaque formule d’EHPAD jouit également de prérogatives spécifiques.

 

Les autres avantages d’investir en EHPAD

 

La liste des prérogatives fiscales concédées aux divers types d’investissement dans les maisons de retraite est très longue. Voici d’autres mesures qui sont très attractives. Pour le Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP) qui est assujetti aux Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC), les charges, les intérêts d’emprunts ainsi qu’une quotité allant jusqu’à 80% de la valeur d’achat des biens immeubles et meubles sont déductibles. En plus, les résultats déficitaires affichés durant les premières années d’ouverture peuvent être reportés sur 30ans.

En ce qui concerne le Loueur Meublé Professionnel (LMP) en activité depuis 5 ans, l’investisseur peut être exempté du paiement de l’impôt sur la plus value immobilière. D’autres mesures incitatives sont mises en place par législateurs, entre autres, la  déduction de certains frais liés à l’ouverture de l’établissement et la possibilité de transmettre le patrimoine à une tierce personne. Bref, les acteurs publics et les investisseurs travaillent de concert pour inciter particuliers et sociétés à investir dans une maison de retraite, mais comment y parvenir ?

 

Les divers types de maison de retraite

 

Avec l’accroissement incessant de la population de personnes âgées, les offres de place dans les lieux de résidence adaptés n’arrivent plus à répondre aux demandes. D’après les études effectuées par le cabinet spécialisé dans le domaine, le nombre de personnes âgées en quête de place dans les maisons de retraite sera à multiplier par 4 d’ici 40 ans. Aussi, réaliser un investissement locatif dans une maison de retraite représente une opportunité de placement très lucrative.

Aujourd’hui, il existe 2 formules de maison de retraite sur le marché : les lieux de résidence classiques destinés à l’accueil de tous les seniors sans distinction de degré d’autonomie et ceux qui sont qualifiés d’Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD).

Tous les résidents d’un EHDAP sont censés être des séniors ayant plus de 80 ans. Ils sont dépendants ou ont de soucis de santé. En complément des prestations classiques, comme le gîte, le repas et l’animation, l’établissement est tenu de leur fournir une assistance médicale permanente 24h/24 et 7j/7. De ce fait, ce type d’investissement requiert l’allocation d’un budget important, la disponibilité d’une infrastructure adéquate ainsi que l’emploi  de personnels très qualifiés.

Aujourd’hui, il existe 3 formules d’imposition de l’EHPAD sur le marché : le Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP), le Loueur Meublé Professionnel (LMP) et le LMNP CENSI BOUVARD.

Les conditions d’ouverture d’un EHPAD font l’objet de l’accord conjoint du conseil général et de l’agence régionale de santé (ARS). D’ailleurs, un contrat retraçant les droits et obligations du prestataire sera cosigné par les trois parties concernées.

 

Les démarches à entreprendre avant d’investir dans une maison de retraite

 

Comme tout placement, un investissement en maison de retraite nécessite une forte implication et beaucoup de motivations de la part du promoteur et des personnels affectés dans l’établissement. Dans un premier temps, le promoteur apprendre le métier et inculquer tous les mécanismes ainsi que les facteurs qui y sont liés. Pour donner satisfaction aux loueurs et rentabiliser l’activité, le choix judicieux de l’emplacement de la résidence et de la gérance s’avère primordial.

Fiez-vous aux conseils d’un spécialiste dans le domaine, demandez l’assistance d’un conseiller LMNP de votre région. Des compagnies sérieuses proposent des services de gestion de patrimoine.

Avant de signer un contrat de bail ferme d’au moins 9 ans avec un administrateur, sachez que le montant du loyer ne doit jamais dépasser la fourchette de 15-18% de vos chiffres d’affaires et que le taux de rentabilité moyenne d’une maison de retraite se trouve entre 4 et 6%. Alors, pourquoi attendre pour faire un placement dans une maison de retraite ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *